audesa96
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/06/2010

Le château des archevêques de Narbonne à MONTELS (34)

Sur les bords de l’étang de Capestang à Montels, en bordure de la route départementale de Cuxac à Capestang, qui traverse le village se trouvent les vestiges du château de Montels.  Il se situe sur un éperon marno-calcaire qui domine au nord, à l’est et au sud, l’étang d’une quinzaine de mètres.

 

cadastre1809détail.jpg

Ce château cité au XIIe siècle (1152) puis en 1157 dans un diplôme de Louis-le-Jeune an faveur de l’église de Narbonne. Mais le château encore visible aujourd’hui est plus tardif, certainement du XIIIe s. Au XIVe siècle, il est dans les possessions de l’archevêque de Narbonne. Il semble avoir été détruit au XVIe siècle puis démantelé. Il a servi de carrière de pierres. Certains pensent que ses pierres ont été utilisées pour des ouvrages du Canal du  Midi. Toutefois, il est encore figuré  sur le cadastre de 1809 dont le plan mentionne « château ruiné ». Il est figuré sous forme d’un quadrilatère de bonnes dimensions renforcé de 4 tours aux angles.

 

 

 

 

34-Montels-09-2008-(3).jpg

 

 

Sur place on peut observer des vestiges encore visibles en élévation sur plusieurs mètres : courtine, plusieurs tours et fossés. La courtine (à l’est) et la tour du nord-est possèdent de beaux exemples de pierre taillées à bossages.

 

 

34-Montels-09-2008-(4).jpg

 

Ce château est l'une des possessions de l’archevêque de Narbonne la mieux pourvue en documents d’archives. Les Comptabilités Vaticanes et le Livre Vert  permettent d’avoir une bonne image de celui-ci. L'ensemble de bâtiments autour du château est décrit : tinel, camera, retrocamera etc.., une cuisine, un escalier à vis dans une tourelle proche de la cuisine, un moulin avec son béal (qui est réparé, lui-même attenant au château).

 Les recherches en archives départementales de l’Aude et le dépouillement bibliographique menés, il y a plusieurs années par Madame Geneviève Durand, donnent un aperçu du château à la find du Moyen-Age et durant l’époque moderne :

 

 

Chanoine Griffe (érudit Audois-XXe siècle)

 …château possédait une chapelle dédiée à Saint-Georges ” (Procès-verbal de 1464)

 

 Laurent P. Livre Vert de l’archevêque de Narbonne-Paris, Picard 1886-P XXII

“ Un château avec garennes et autres dépendances, une grande et belle maison au-dessous du château, un verger et un moulin contigus à la dite maison. Près de la porte du château, des écuries pour les chevaux et des greniers pour conserver le foin et le blé, un four, un pré, huit condamines, deux vignes ”.

 

Bergerie de Montels , (Texte d’état des lieux- Seconde moitié du XVIIIe siècle  avant 1764) AD11,  G 392

“ Il y avait anciennement un château au dit lieu qui fut déclaré vétuste par arrêt du conseil du 6 avril 1726, à l’exception d’une cave souterraine ou l’on enferme les troupeaux à laine. Ses dimensions sont de huit toises de long par trois toises de large. Elle est dégradée, deux fenêtres au sud, on descend dans ladite bergerie.

 

Bibliothèque Municipale de Montpellier, Visite commentée du dessinateur Amelin, du village et du château de Montels-Vers 1822

“ …Montels avait un château  qui semble faire remonter l’origine du village à une époque assez reculée, mais nous n’avons rien trouvés sur ses commanditaires, d’ailleurs quelle importance ? Ce château dont les restes existent encore, était sur carré de 60 mètre de côté, flanqué aux angles de tours rondes, bien situé au bord de la route de Narbonne à Capestang .

Son premier maire (de Montels) fut Gédéon Minocle nommé le 23 octobre 1693. Les gages étaient de 10 ….

L’église et le village jouxtent …. de même que la commune de Capestang…. ”

 

Actuellement, il est question de livrer les terrains du château à des aménagements qui risquent de le détruire. Il y a urgence à le protéger!

 

Bibliographie :

BONNET E., Répertoire archéologique du département de l’Hérault. Périodes wisigothiques, carolingiennes et romanes, Montpellier, 1938, p. 38-39.

SALCH C.-L.,  Dictionnaire des châteaux et des fortifications du Moyen-Age en France, 1987, p. 786.

 

 

 

12:02 Publié dans Patrimoine | Lien permanent | Commentaires (3)